LES AMBITIONS DE CAP SUD MRE

Les premiers objectifs de l’association CAP SUD MRE vont être d’étendre son action aux administrations publiques. Souvent, en effet, les MRE font face à des écueils et contrariétés tout à fait inutiles au cours de formalités banales. Disposant, tout au plus, de quatre ou cinq semaines sur place au Maroc, pour organiser leurs démarches, les MRE ne peuvent pas se permettre de retards dus à de quelconques problèmes de compréhension mutuelle.

Après discussions avec les autorités compétentes, l’idée est de mettre en place des guichets gérés par des MRE (stagiaires titulaires du BTS, par exemple) formés à l’accueil des MRE au sein de la Wilaya.

En parallèle, suivant le même principe, l’association CAP SUD MRE espère parvenir à l’affectation d’un service d’accueil géré par des MRE, au sein des Consulats et Ambassades des pays d’accueil.

En effet, il a été constaté que les décalages culturels entre les MRE et les fonctionnaires en place, natifs du Maroc génèrent une incompréhension entre les institutions marocaines et leurs ressortissants.
Ces échanges sont à soigner particulièrement puisqu’ils constituent le premier contact physique des ressortissants avec leur pays, le Maroc.
Ces institutions sont aussi les plus fréquentées par les MRE avant même de poser le pied sur le territoire.

En impliquant les MRE dans la vie publique, l’objectif global de CAP SUD MRE est de parvenir à améliorer les relations entre Marocains de là-bas et d’ici et surtout, de renforcer leur sentiment d’appartenance à la nation. Hormis la dimension humaine, le Maroc a tout intérêt à renouer le cordon ombilical avec ces fils de l’étranger, car, pour l’instant, avec la stratégie habituelle, c’est plutôt un détachement progressif qui se produit.

À la fois Marocains et Européens, les 3ème et 4ème générations feront de plus en plus partie intégrante de la communauté européenne.

Au moins bilingues, tous scolarisés et cultivés, ils incarneront pour le Maroc, un formidable réservoir de matière grise et d’émissaires à même d’initier une formidable ouverture sur l’Europe. Ils seront un outil économique et politique essentiel qui permettra au Maroc d’obtenir des marchés sur le continent européen.
Si le Maroc parvient à renouer des liens avec ces futures générations, il en sera le premier bénéficiaire, notamment en faveur de ses institutions et de ses entreprises.

CAP SUD MRE a pour objectif de rétablir et de développer ces liens entre les MRE résidents en Europe et leur pays d’origine. Ceci entraînera des retombées forcement positives pour le pays puisque cet état de fait encouragera les MRE à revenir plusieurs fois par an, donc à investir et à augmenter ainsi l’apport de devises.

© 2012 ASSOCIATION CAP SUD MRE | Tous droits réservés